Collectif Miriadan

Collectif Miriadan

samedi 29 septembre 2018

dimanche 9 septembre 2018

L'axe et le mouvement

Biens-aimés,

Votre regard est attiré vers votre lumière et projette loin dans le ciel vos attentes et vos envies. Vous observez avec admiration et crainte votre Beauté rayonner dans le ciel de votre divinité. Par volonté, avec courage et sincérité, vous acceptez de vous ouvrir encore et encore à votre magnificence, votre Présence, votre Unité, sans épargner vos efforts. Progressivement, vous vous dévêtez de ce qui n'est plus cohérent pour accueillir votre Soi inconditionnellement.

Ce chemin d'éveil vous fait ressentir un inconfort, avec les remontées de vos souffrances et de vos peurs. Vous apprenez à ouvrir vos bras à vous-mêmes, vous vous réconciliez à ces parties de vous qui hésitent à faire confiance à la matière.

lundi 20 août 2018

Le maître et l'élève

C'est au maître de se mettre à la hauteur de l'élève s'il veut répondre à sa demande, et non l'inverse.
Un élève vise le maître comme étape de réalisation. Une fois le but atteint, l'élève devient le maître et découvre que c'est l'élève qui fait le maître.
Le maître est son propre élève, et c'est ce qui fait la Beauté de l'évolution et son Impermanence. On ne cesse d'apprendre de soi.
Il n'y a qu'un maître et un élève : soi.

dimanche 12 août 2018

mercredi 18 juillet 2018

Élargir sa perspective

Nous sommes tous dans un cercle de confort qui nous sécurise par des repères temporels, géographiques, culturels, économiques et religieux. Il nous réconforte, nous rassure et délimite nos affinités. Nous mettons des barrières qui correspondent parfaitement à qui nous sommes.


Mais quand nous ressentons une insatisfaction, qu'une petite voix s'anime pour chuchoter qu'il y a davantage, mieux, nous nous sentons irrésistiblement poussés à remettre en question notre fonctionnement. Nous soulevons le couvercle de la boite de Pandore, et y découvrons une souffrance d'être éloignés de la Vie. Nous ne sommes plus en paix et crions à l'injustice. Nous nous sentons seuls.