Miriadan

lundi 6 février 2017

Les 4 cavaliers de l'Apocalypse

Cet ensemble de mots ne laisse personne indifférent. Vous avez une multitude de croyances qui s'entrechoquent et se rejoignent au sein d'un égrégore précis, résultat de longues années d'enseignements religieux et culturels. Tous êtes d'accord sur le sens fataliste de ces événements, qui nourrit une image séparatiste par laquelle les cavaliers prolongent la Volonté de l'Un en sélectionnant des élus et en punissant les autres. Dans cette description, vous abandonnez tout pouvoir, toute souveraineté, au profit de forces extérieures.

Cette vision duelle résonne-t-elle en vous ? Des images de guerre, de souffrances, de pertes et de brutalité surgissent-elles dans votre esprit ? Alors, vous vous maintenez dans votre séparation avec vous-mêmes. Car le Nouveau Monde s'ancre et se stabilise par la douceur, la patience, la paix et la joie. Il n'y aura pas l'avènement des cavaliers tels que le rapportent les écrits. La fin du monde ancien est un processus intérieur, dans la compassion et la tendresse de soi. Et surtout, il est égalitaire et Juste.


Qui sont les 4 cavaliers selon le Nouveau Testament : le cavalier sur un cheval blanc doté d'un arc (le pouvoir, la conquête), le cavalier sur un cheval rouge feu brandissant une grande épée (la guerre), le cavalier sur un cheval noir tenant une balance (l'inégalité de la répartition des ressources/la famine), le cavalier sur un cheval pâle/verdâtre (la mort).

L'Apocalypse signifie la Révélation. Et nous souhaitons conserver cette définition car elle dessine merveilleusement bien ce que sont les cavaliers dans votre Instant Présent. Il s'agit de votre Révélation, de votre éveil. Nous clarifions immédiatement notre propos en validant que les quatre fléaux, tels que perçus dans un monde de dualité séparé de la Source, se sont effectivement produits dans votre histoire. L'humanité a connu des scènes de conquêtes, de guerres, de famines et de maladie qui répondent à leur description. Tout est affaire d'interprétation, il y en a plusieurs. Et celle qui vous concerne aujourd'hui, en ces temps de Changement et de transmigration vers le Nouveau Monde, vous renvoie à votre intériorité.

Les cavaliers parlent de votre individualité. Ils participent à votre cheminement en quatre actes (voir également l'article "outil de reconnaissance d'étapes dans votre évolution") :
- le cheval blanc vous réconcilie avec l'Accueil, le Partage, et ainsi consolide votre Foi ;
- le cheval rouge feu secoue vos croyances sclérosées par la  reconnexion de vos Feux (dont la kundalini) pour vous libérer de vos souffrances - vous ramener à la Paix ;
- le cheval noir attire votre attention sur votre manque d'amour pour vous, et vous propose de revenir à l'Abondance dans la Justesse ;
- le cheval pâle/verdâtre pointe l'Oubli dans lequel vous survivez, pour vous montrer la voie vers votre Unité, votre Corps d'Eternité.

Attendre qu'une intervention extérieure, "divine", se produise pour qu'ensuite le Nouveau Monde se matérialise sous vos yeux, vous qui faites partie des "élus", est l'indication que vous souffrez et que vous n'en pouvez plus. Votre mental ne perçoit aucune échappatoire à votre situation, ne trouve aucune solution parmi son bagage d'expériences issues du passé. Abandonnez-vous à votre âme, à votre être. Acceptez que vous déteniez déjà les clés de votre bien-être, de votre épanouissement, en ouvrant les bras à ces parties de vous qui appellent votre compassion aimante. Ce n'est que lorsque vous choisirez en toute conscience, par votre cœur et non votre mental, de changer pour recouvrer Qui Vous Êtes, que vous activerez le levier de la transformation de votre environnement. La Liberté se découvre et se savoure lorsqu'il n'y a plus d'attachements, mais de l'Amour.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire