Collectif Miriadan

Collectif Miriadan

Vos questions, leurs réponses - 2S 2017

Cette page est dédiée à vos questions.

Nos amis multiversels souhaitent pouvoir vous éclairer dans votre recherche de votre Soi.

Leurs réponses sont dédiées à l'ensemble, aussi les questions plus personnelles ou sollicitant mes services sont à transmettre via mon site : D'Or et de Lumière.

Avant de poser votre question, merci de vérifier à partir des liens ci-dessous si elle n'a pas déjà été postée.

Pour retrouver les questions de 2014 et 2015, suivez ce lien
Les questions du 1er semestre 2016 sont ici

Les questions du 2ème semestre 2016 jusqu'au mois d'octobre sont ici
La suite des questions de novembre et décembre 2016 sont ici 
Les questions du 1er semestre 2017 sont ici

Pour plus de facilités, vous avez la possibilité de rechercher les questions par ordre alphabétique sur cette page.

26 commentaires:

  1. Bonjour Magali,

    La série de livres Anton Parks, conte les faits au temps où les hommes etaient esclaves des etres stellaires colonisateurs qui les ont crée (je parle du corps physique), le betail des dieux en somme. Pouvez vous nous parler de cette période et quelle consequence a cette periode aujourd hui ? Pourquoi l ame irait s incarner dans un corps humain qui sera soumit toute sa vie a un esclavage et a une souffrance toute sa vie ? Je sais bien qu il y a le jeu de la dualité, de victime-bourreau et de l oubli mais c est quoi le point de vue de l ame dans tout ca qu est ce qu elle a gagné d enrichissant dans une vie vouée a une souffrance sans espoir.

    Je vous remercie Magali

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Sam,

      ce dont vous parlez ramène à la notion de Choix, et aussi à une vision partielle des choses. Pour connaître le sentiment de liberté, il est nécessaire d'expérimenter son pôle miroir qu'est l'absence de liberté. Pour savourer sa souveraineté, il faut l'avoir oubliée.

      Il y a eu de nombreuses périodes dans l'Histoire, et l'humain a été aussi bien esclave que esclavagiste. S'en tenir à un fragment éloigne de la perspective globale. L'âme a cette perspective, aussi la notion de souffrance sans espoir dont vous parlez est une illusion.

      Vous voyez d'un œil extérieur une situation, et projetez en fonction de vos connaissances personnelles et de ce que l'on vous dit. Mais une vie est faite d'un milliard de ressentis, et même un être qui vous semble faible et abandonnée connaît la joie et le rire au moins une fois dans sa vie. Ce n'est pas parce que vous ne le savez pas que cela n'est pas.

      Si vous lisez ces mots avec le mental, vous puisez dans votre passé pour comprendre.
      Ce que l'âme en retire, le mental ne peut l'envisager, seul le cœur le peut. L'expérience est un cadeau qui se découvre hors du jugement et des pôles.

      Supprimer
  2. Bonjour Magali,

    L astrologie karmique (montrer notre chemin de vie par la numerologie) les signes zodiaques (est ce vrai qu il y en a un 13eme?) tout cela ne sont que des outils mais notre vie on fait ce qu on veut on peut decider de ne pas etre influencé par tout cela meme que notre ame a choisit a la naissance ?

    Merci Magali

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La numérologie, l'astrologie (oui, il y en a bien un 13è), etc. sont des supports qui nous parlent lorsque nous avons besoin d'une confirmation.

      Nous faisons de notre vie ce que nous désirons au plus profond de nous. Nous prenons les influences là où nous nous sentons en justesse. Et toutes les possibilités sont offertes. Alors, oui, il est possible de cheminer sans recourir à ces outils. Et il est aussi possible de s'ouvrir à tout ce qui nous est proposé. A nous de trouver l'équilibre pour ne pas nous y attacher, en exerçant notre discernement. Les messages qui nous parviennent par tout moyen sont là pour nous réconforter, nous rassurer, nous faire prendre confiance en nous, et non pour décider d'une voie. Il n'y a aucun chemin bon ou mauvais, il n'y a que nous qui posons nos pas au fur et à mesure, avec ce que nous nous autorisons à accueillir en toute liberté.

      Et le choix de notre naissance a été fait conjointement avec notre âme et nous. Rien ne peut nous être imposé ;-)

      Supprimer
  3. Bonjour,
    J'ai lu ce texte :
    "Il y a douze partie de vous-même. Vous avez un corps de matière et vous avez en permanence onze doubles; le dernier, la dernière réplique de vous-même, n'est que Lumière et Amour ; elle est en permanence dans l'Amour Divin, l'Amour Universel". Pouvez-vous nous parlez ce ces douze parties (doubles !) A quoi elles correspondent ?
    Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      En fait, nous en avons bien plus que cela.
      Notre corps est constitué d'un ensemble de champs dimensionnels qui trouvent leur source aussi bien dans le terrestre que hors de la Terre. C'est pourquoi nous sommes multi-dimensionnels.

      Pour nous qui sommes incarnés ici, notre corps dispose de chakras qui représentent des points de circulation (entrée-sortie) des énergies qui composent notre environnement. A chaque chakra est relié un corps énergétique en correspondance, qui va se développer au fil de notre évolution jusqu'à pouvoir l'intégrer dans notre Unité personnelle. En quelque sorte, chaque corps est un univers complet où nous voyageons selon nos besoins. Ils fonctionnent tels des filtres grâce à notre Conscience qui ouvre et ferme l'accès à ces mondes dont nous faisons partie sans le savoir. Il est possible de les visualiser comme des véhicules pour la 3ème, 4ème, 5è, 12ème, 24ème dimension par exemple. Selon notre ouverture de conscience et notre destination, nous utiliserons plutôt un corps qu'un autre.

      Nos corps énergétiques sont comme notre corps physique : il ne s'agit pas uniquement d'un véhicule, mais bien d'un être complet et indépendant. Notre Conscience est notre reliance.

      Supprimer
  4. Bonjour, d'où vient ce sentiment d'inutilité, que la vie n'a pas de sens. J'aime me baigner, faire du vélo, être dans la nature dans la contemplation. Mais le reste du temps je n'ai pas beaucoup d'intérêt dans mon existence. Je ne fais rien. Autour de moi, je vois des gens actifs, joyeux, motivés. Moi, je me sens en retrait. Je me dis que je pourrai quitter ce monde maintenant sans appréhension.
    Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Votre sentiment d'inutilité vient que vous êtes prêt à remettre en cause vos fonctionnements. Vous prenez conscience que ce qui vous satisfaisait avant ne peut plus répondre à vos besoins véritables, qui sont la paix, l'abondance, la liberté, la joie. Ces vertus proviennent de vous, uniquement de vous, et non des autres.

      Jusque-là, vous étiez dans des croyances qu'avoir suffisait et que seuls les autres pouvaient vous offrir de l'attention. Votre cœur vous rappelle qu'être est la réponse à l'épanouissement. Et être se découvre seul, entièrement disponible à sa propre écoute, à redéfinir quelles sont ses envies et à s'impliquer dans le présent. Espérer un futur s'appuie sur des souffrances intérieures, une mésestime de soi, un manque de confiance. Apprenez à vous aimer, changez votre regard sur vous.

      Ne vous fiez pas à ce que vous voyez autour de vous, ce ne sont que des apparences. Un sourire dans la rue cache souvent une grande souffrance intérieure. Observez-vous, vous, ne vous comparez pas aux autres en plus ou en moins.

      Supprimer
  5. Bonjour,
    Pouvez-vous nous expliquer la différence entre "envoyer de l'amour" (à des personnes en grande difficulté) et être l'amour ? On n'a pas besoin d'envoyer de l'amour si l'on est soi-même amour. Et comme nous ne sommes pas séparés, l'autre le reçoit .
    Dans le deuxième cas, si l'on envoie de l'amour, on pense qu'on est séparé et peut-être que l'on ressent de la peur pour ces personnes...
    Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      nous allons prendre une nouvelle perspective sur votre questionnement.

      Effectivement, lorsqu'un être envoie de l'amour à un autre, il valide la croyance qu'il y a séparation de l'autre et que l'amour n'est plus abondance et justesse. En même temps, il édicte sa vérité : "je t'envoie de l'amour car tu en manques, sinon tu serais comme je le crois, tu es en tort".

      Lorsque l'être est empli de son amour, cela déborde, il le rayonne. Il n'éprouve plus aucun besoin de projeter puisque tout est en lui. Alors il y a liberté pour chacun de le recevoir ou pas. Et parce que le don d'amour est naturel et sans attente, sans volonté, chacun ressent le respect pour l'autre. Ce n'est plus qu'un partage libre.

      Vouloir envoyer de l'amour reflète un désaccord intime, une lutte interne. L'autre ne répond pas comme on le désirerait, alors on pense pouvoir changer cela en émettant une volonté qui n'est plus d'amour puisque s'éloignant de l'acceptation totale de l'autre, du respect des choix de l'autre. Lorsque c'est le cas, un regard compatissant envers soi révèle une souffrance qui attire notre attention grâce à ce contrat (rejet des autres, peur de pas être aimé, peur de la différence, etc.).

      Toute la vie est construite sur le matériau qu'est l'Amour. Aussi sommes-nous tous entourés et baignés par l'Amour. Il n'y a que notre regard qui nous illusionne sur notre séparation. Telles sont les expériences : un outil d'exploration des pôles jusqu'à revenir au Centre, à la Sagesse de la leçon.

      Supprimer
  6. Bonjour Magali,

    aujourd'hui on retrouve de plus en plus des hypnothérapeute spécialisé en hypnose régressive, un peu comme une certaine Dolores Cannon connue dans ce milieu;
    les patients pour résoudre leur problème rencontrent des origines ésotériques de leur problème et c'est toujours souvent la même chose, sorte de parasitage énergétique d'entité (qui se révèle être un extraterrestre ou autre qui se fait passer pour un guide)souvent rencontré dans une vie antérieure. Ces problèmes ont l'air vraiment réel, je veux dire y a pas de système de croyance puisque tout ceux qui le font rapportent presque toujours la même chose même s'il y croit pas.

    Pouvez vous expliquer ce phénomène svp ?
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour.

      La vie est un système de croyances. Nous fonctionnons tous avec nos croyances, que ce soit dans des régressions, de l'hypnose ... Quel que soit notre état, nous restons avec ce qui nous constitue. La loi de Résonance nous met en contact avec des personnes qui porteront en elles nos croyances, afin de nous en faire prendre conscience.

      Si vous croyez que vous êtes une victime, vous attirerez à vous à la fois d'autres victimes, mais aussi des bourreaux qui ne feront que valider votre croyance. Et ce, à votre demande.

      A partir du moment où vous faites d'une idée votre croyance, vous serez dirigé vers ceux qui vous feront sentir en famille, qui vous reconnaîtront comme des leurs. Cela vous permet de vous nourrir de vos croyances pour les expérimenter tant que vous le désirez, jusqu'à ce que vous n'en ayez plus besoin.

      Ce qui ne veut pas dire que c'est faux, loin de là. Parce que vous avez tout pouvoir sur vous, que vous êtes créateur de votre vie, vos croyances sont vos vérités. C'est-à-dire que tant que vous croyez à une entité malveillante et surpuissante, elle existe réellement pour vous. Vous lui donnez votre énergie et votre pouvoir, la manifestant dans votre dimension.

      Une idée reste potentialité tant qu'une personne ne lui offre pas son énergie pour en faire sa vérité. Et cela ne le devient que si cela vous permet de mettre à jour une souffrance intérieure selon le cercle victime-bourreau-sauveur. Quand la personne n'en a plus besoin, qu'elle a été voir en elle l'origine, la croyance disparaît et tout ce qui va avec. Elle n'est plus attirée par les textes s'y référant, en voit de moins en moins. Elle est en paix.

      Supprimer
  7. Bonjour Magali,

    Je pense que ce que je partage peut concerner aussi quelques autres personnes;

    je ne sais pas si c'est dû "au changement d'énergie" comme on le dit actuellement, mais il y a ce sentiment de lassitude et juste d'envie de partir de ne pas vouloir être ici -pour ma part, ça dure depuis des années- il y a ces êtres qui se prénomment des "starseed" qui ne viennent pas d'ici et sont là pour une seule chose et après ils partent, ils se différencient de l'humanité, je ne sais pas s'ils s'inventent des histoires pour justifier leur mal être ou si c'est vrai ?
    IL ne s'agit pas de suicide ou de fuite de problème il s'agit simplement d'une grande lassitude de ne pas avoir goût à cette vie actuelle peu importe qu'on dit qu'on est dans une période extraordinaire ça ne change rien, y a juste pour la plupart d'entre nous l'ennui, la solitude, l'isolement, partir ailleurs et souvent quitter notre incarnation qui paraît être la seule solution. L'incarnation je pense c'est comme une boutique on est venu dans une boutique, on se rend compte que ça nous plait pas y a rien qui nous intéresse, et donc tout simplement on sort et on change; je déteste personnellement tout ces "maitres" qui disent que si on est là il faut rester là jusqu'au bout c'est pour chose, mais je n'y crois pas.

    Je vous remercie Magali (je me demandais si le collectif MIriadan est aussi canalisé par d'autres personnes ou seulement vous, et s'ils peuvent donner plus d'informations sur eux haha).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      L'incarnation peut être vue comme une boutique, c'est vrai. Et comme chacun est souverain de ses choix, il crée sa boutique à l'envie. Cela signifie que tout ce qui s'y trouve provient de lui, uniquement de lui : la boutique, la rue, la ville, etc. Alors, même si sa boutique ne lui semble pas agréable, il aura beau changer de boutique, il y remettra les mêmes choses.

      Et là encore, tout est relatif. Tant que l'on reste dans la sensation que rien ne vaut le peine d'être vécu, les beaux cadeaux sembleront ternes et inintéressants. Une pierre aura beau briller devant les yeux fermés, le rayonnement ne sera pas accueilli par celui qui le refuse. Tout provient de soi, même ce qui n'est pas agréable.

      Aussi vous avez parfaitement raison. Il ne sert à rien de vouloir quitter un plan pour un autre si ce que l'on a choisi de prendre conscience ici n'est pas intégré. Cela nous suivra. Non pas pour nous embêter, mais uniquement pour nous faire comprendre que ce qui semblait douloureux, blessant, provenait d'une incompréhension de notre part, et n'était finalement qu'un cadeau d'amour que nous nous adressions.

      D'où que nous provenions, quelle que soit notre couleur ou notre langage, nous sommes incarnés ici. Je crois que le terme Humain est le plus beau pour représenter l'alliance de nos différentes provenances, au service de la réconciliation de tous et surtout de nous-mêmes. Car nous sommes tous un amalgame de toutes les vibrations de cet univers.

      Mais au nom de votre souveraineté, vous pouvez faire le choix de modifier votre environnement. Pour cela, vous n'avez pas besoin de "déménager", vous pouvez adapter votre vie à ce que vous désirez vraiment. Le plus difficile est toujours de savoir ce que nous voulons au plus profond de notre cœur, et d'accepter de nous changer. Ce n'est pas l'extérieur qui va se plier à notre volonté, mais bien nous qui allons transformer notre intériorité pour matérialiser autour de nous qui nous sommes.

      Et, pour autant que je sache, nous sommes tous, sans exception, des starseeds car provenant tous de l'univers. Après, chacun interprète sa propre définition. Mais nous sommes tous issus de l'Un, donc tous aussi précieux l'un pour l'autre.

      Supprimer
    2. Merci pour votre message;

      ceci dit le fait que si on a pas compris et qu'on avorte l’expérience, cela nous suit je trouve cela personnellement inutile; encore plus si c'est soit disant placé par nous même !

      Du coup la personne qui finalement se retrouve dans un étau et n'arrive pas à savoir ce qui se trouve en lui et régler le problème, et que ça poursuit après l'incarnation sur Terre, n'y a t-il pas pire souffrance, de rejouer encore et encore le même problème pour un résultat qui vaudra probablement le coup ^^ ?

      "vous pouvez adapter votre vie à ce que vous désirez vraiment."

      Si c'était aussi simple, on dirait vraiment que tout l'air si joyeux simple et fluide de l'autre coté lol; est-ce l'humain qui complique tellement les choses ou bien concrètement le jeu est plus ardu sur Terre ^^?

      je vous remercie encore Magali & Miriadan

      Supprimer
    3. Vous lisez avec votre mental et percevez la vie selon vos filtres émotionnels. Ce qui est vrai pour vous ne l'est pas pour les autres, et vice-versa.

      Votre vie reflète ce qui se trouve en vous. Ecoutez-vous, observez-vous, acceptez de vous remettre en question pour justement revenir à cette facilité et cette joie que vous espérez.

      La baguette magique se trouve en vous, et non en l'autre. Personne ne pourra faire à votre place. L'autre ne peut qu'être un exemple de ce qui est possible.

      Supprimer
  8. Bonjour, je me suis oubliée parce que je n’étais pas, je ne faisais pas bien. J’étais et faisais mal. Dans le même temps, je refoulais toute la souffrance de cet état d’être. L’oubli me permet de n’être rien, de ne rien faire, d’avoir la Paix (d’une manière illusoire). Cet oubli est-ce l‘Oubli de la Séparation ? Si on ne sait pas qu’on est séparé, on ne peut pas se relier avec notre soi supérieur ?
    Merci Magali.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      L'Oubli permet de s'impliquer dans son incarnation selon le rôle que l'on s'est donné. C'est ce que vous avez fait. Vous avez choisi de connaître cet état pour en saisir les causes et conséquences.

      Tant que l'on ne ressent pas un manque, ou que l'état ne devient pas inconfortable, on le vit sans le remettre en question. Il nous offre des repères stables, même si cela se pare de souffrances. Aussi est-ce un cadre rassurant.

      L'Oubli de la Séparation est cette brèche dans notre zone de confort qui nous fait rechercher autre chose, sans savoir quoi ni pourquoi. Seule demeure cette sensation latente qu'il nous manque quelque chose. Ce manque nous pousse à ouvrir notre esprit à d'autres expériences, à d'autres perspectives.

      Nous sommes faits de telle façon que nous sommes à la fois à l'intérieur de notre âme, et en même temps elle se trouve en nous. Et notre âme est connectée à notre Soi. Aussi, même si on ignore être séparé, on reste toutefois relié à notre ensemble.

      C'est exactement comme si une personne se trouvait dans le désert, une oasis cachée par une dune. La personne est persuadée qu'il n'y a rien, pourtant l'oasis existe et diffuse des gouttes dans l'air que la personne respire sans en prendre conscience. Quand elle le saura, elle savourera son inspiration et saisira toute la beauté et le cadeau de cette oasis. En attendant, elle boit les gouttes sans le savoir.

      Supprimer
    2. Merci infiniment pour cette mise en lumière. J’aime beaucoup l’oasis. Ça m’a profondément touchée. C’est comme on oublie que l’on respire, que l’on est vivant, que l’on est là...

      Supprimer
  9. Bonjour Magali,

    Existe-t-il des êtres humains sans âme ? Est-ce possible de vivre sans "sa source" ?

    Par ailleurs, mon ami ne s'est jamais senti, il n'a jamais senti son soi. Il se perçoit fort, intelligent, beau, etc. mais il ne se sent pas. Comment cela peut-il s'expliquer ?

    Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      La réponse a ces questions a été donnée dans de nombreux messages.

      Tout est possible, mais dans cet univers, non un être est toujours connecté à une âme. La potentialité n'a pas été retenue en fonction du Plan divin.

      Pour votre ami, c'est son choix de vie, son rythme de ressenti.

      Supprimer
  10. Bonjour Magali,
    Pouvez vous nous parler de "Un cours en Miracles" et des ouvrages de Gary Renard ?
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Jean,

      Un cours en Miracles n'est qu'une expression parmi tant d'autres pour nous rappeler qui nous sommes. Depuis que l'Oubli a apposé ses voiles de protection sur nous, nos amis multiversels ont transmis à travers de nombreux canaux ces enseignements. Nous pouvons les retrouver dans toutes les religions ou formes de pensées, que ce soit dans la Bible ou le Coran, les contes ou les mythes.

      A chaque fois, cela a été adapté à la culture et à ce que pouvait accepter le médium. C'est la raison pour laquelle les "vérités" d'un individu dépendront de son époque et de la capacité à ouvrir son esprit à des concepts différents. Ce qui a été donné par le passé comme une vérité reste le dessin des croyances du récepteur.

      S'attacher à un livre ou à un transmetteur reste à prendre ses filtres : ouvertures et limites. Tout est partiel, tout est relatif. Mais tout a été dit depuis le début, sous différentes formes.

      Chacun est attiré par un médium qui lui correspond, et cela est Juste. L'important n'est pas le médium ou la façon de transmettre, mais bien la résonance que l'on a avec ce que nous acceptons de recevoir. Aussi peut-on s'éveiller en se basant sur n'importe quel ouvrage ou enseignement, tant que cela est en cohérence avec nous.

      Notre affinité avec l'un ou l'autre nous donne un miroir sur qui nous sommes dans l'instant présent. Et c'est ça qui est intéressant. Nous pouvons nous appuyer dessus pour élargir notre vision du monde et des autres, d'autant que le miroir utilise des termes et des visualisations communs à notre champ archétypal.

      Alors, si vous êtes sensibilisé à Un cours en Miracles, tant mieux. Mais vous retrouverez dans toutes les civilisations, à toutes les époques, les mêmes "vérités" écrites dans un autre style et selon ce que pouvaient entendre leurs contemporains.

      Supprimer
  11. Merci Magali, la conclusion est exactement celle que j'attendais; je ne trouve aucune contradiction entre vos messages et le contenu de cours; la cohérence est totale. La différence fondamentale cependant est votre personne et surtout le fait d'offrir directement une réponse aux questions que l'on se pose. Car, même si je suis tout disposé à admettre que je ne peux recevoir moi-même ces messages à cause de mes propres blocages, je peux enfin me considérer comme faisant partie de ce Un, puisqu'on répond à mes questions en faisant en sorte que je le comprenne :-) La vie est belle et peut-être que j'arriverai un jour à m'ouvrir à ces messages. Merci encore.

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Magali.

    Y a la methode du double du futur que j ai lu pas mal et meme preconisait par un scientifique pour n avoir que pratiquement le meilleur de notre vie ;

    avant de s'endormir on fait le point de notre journée en parlant a notre double ou soi ou moi superieur,peu importe a notre parti vraiment inconsciente au dela du temps et de l espace et qui peuvent voir nos probabilités; on demande de garder le meilleur qu on a vecu dans la journee et de supprimer tout ce qui nous a pas plus dans la journée tout ce qui a fait ressortir des sentiments negatifs afin d avancer et de pas repeter les meme situations de jour en jour.

    Est ce que ca marche est ce aussi simple ou une methode qui vend des illusions.
    Pouvez nous expliquer comment ca marche de votre point de vue ?

    Je vous remercie Magali

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Sam,

      Tout n'est pas blanc ou noir, c'est-à-dire que toutes les méthodes conviennent si nous sommes clairs avec nous-mêmes.

      Cette méthode permet de faire le point. C'est un premier pas. Après, il y a les déclinaisons, et je suppose que l'auteur détaille ce qu'il entend par faire le point.

      Faire le point est déjà revoir les situations qui nous ont plu, nous ont mis en valeur, et aussi celles qui nous ont gênés. A partir de là, nous nous positionnons honnêtement : pourquoi cela m'a gêné ? Pourquoi je n'ai pas réagi autrement ? Qu'est-ce qui s'est activé en moi dans cette situation ?

      Garder le meilleur ne veut pas forcément dire uniquement ce qui nous a plu. Nous grandissons à partir de nos "erreurs", nous apprenons qui nous sommes et qui nous voulons être grâce à ce qui nous dérange. Nous pouvons garder le meilleur de la pire situation, à condition de bien vouloir la regarder en nous plaçant en tant que créateur de la situation, et non victime ou bourreau ou sauveur.

      Toute méthode est bonne si l'on en fait sa propre méthode. La base reste un exemple qui a fonctionné pour une personne selon ses croyances et son état d'être. A chacun de sentir ce qui lui convient ou pas, d'adapter ou de modifier.

      Demander chaque soir à ce que la vie apporte le meilleur est prendre conscience que l'on a droit au meilleur. Alors, pourquoi s'en priver ? Mais restez ouvert, car le meilleur prend de nombreux visages, y compris ce que vous pensez à priori négatif. Il n'y a que votre regard qui colore les évènements, à partir de votre intériorité.

      Quand vous demandez le meilleur, vous lancez un appel à la Vie pour qu'elle vous fasse prendre conscience de ce qui vous illusionne, vous limite, vous éloigne de la Paix et de la Joie. Alors, la Vie vous répond fidèlement. Vous passez des contrats avec d'autres qui vous renvoient un miroir fidèle de ce qui vous restreint.

      La méthode du double du futur est intéressante dans le sens où il vous dessine la voie du Pardon. Car, pour oublier, encore faut-il pardonner.

      A vous de voir ;-)

      Supprimer