Collectif Miriadan

Collectif Miriadan

jeudi 22 mars 2018

La Justice et la Justesse

Notre vocabulaire est fantastique. A lui seul, il répond à la question : quelle est la différence entre la Justice et la Justesse.

Quand demandons-nous Justice ? Lorsque nous réclamons réparation. Et si nous faisons cela, c'est parce que nous ressentons un manque (de respect, d'amour, etc.), une perte que nous ne croyons pas pouvoir combler par nous-mêmes. Alors, nous nous adressons à l'extérieur, à la Justice divine ou terrestre. Nous nous plaçons dans le cercle victime-bourreau-sauveur, et revendiquons notre position. Par là, nous exprimons une souffrance et appelons de toutes nos forces une aide, un substitut tout puissant qui se charge de réparer notre injustice.


La Justesse nous ramène à nous, à notre intériorité. Nous observons l'expérience en tant que création de notre être, et validons que nous détenons tout pouvoir sur nous. Il n'y a que compréhension compatissante et confiance en nous. La vie nous apporte le meilleur, nous acceptons d'évoluer selon le retour de nos miroirs. Nous sommes en Paix, ce qui ne signifie pas absence d'émotions ou de souffrances. Non, nous ne nous jugeons plus, simplement. Nous vibrons le Pardon et la Gratitude.

La Justice fait appel à la colère ou la rancœur, la jalousie ou le désespoir. Nous sommes dans l'océan de notre mésestime, notre illusion d'impuissance. Nous agissons selon les pôles du bien et du mal. La Justesse fait résonner notre confiance en nous, l'accueil de l'expérience dans toute sa richesse. La Justesse répond à la Conscience dans la réconciliation des pôles.

L'une ou l'autre reste un indicateur de notre rôle dans le Jeu de la Vie. La Justice est alimentée par la dualité, nous met contre ou pour l'autre, la Justesse nous unit à notre Être et illumine l'Amour en Tout. A nous de jouer avec honnêteté.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire