Collectif Miriadan

Collectif Miriadan

samedi 6 mars 2021

L'héritage

Nous sommes de la génération à qui il est demandé de redevenir des enfants. Nous nous sommes offerts un retour à la joie, au plaisir de jouer. Et pour ceux qui ont choisi d’avoir un ou des enfants, nous leur avons demandé d’être notre miroir percutant, aimant.

Notre génération est une génération souvenirs. Nous manipulons le temps et l’espace afin de revenir à nos blessures, à nos incompréhension d’enfant pour les étaler devant notre compassion d’adulte et nous aimer. Quoi de plus beau que cet amour infini qui se déverse par nous et pour nous ? Nous touchons alors du doigt la Grâce, cette magie qui nous démultiplie pour nous faire tomber dans nos bras et pleurer de joie. Ainsi nous guérissons par cet accueil de nous-mêmes inconditionnel. Grâce à nos souvenirs.

lundi 25 janvier 2021

L'outil vers la paix, la colère

En ces temps où tous les repères se retrouvent mis en question, il est tout à fait naturel d'être en colère. Elle est votre lien avec une blessure enfouie en vous et qui rayonne. La sensation d'être incompris, rejeté ou méprisé devient très vite inconfortable et vous pousse à l'exprimer autour de vous. Selon votre regard, l'extérieur semble injuste, inadéquat et silencieux à vos questionnements. Alors, la colère vient vous soutenir dans votre combat contre cet autre qui représente parfaitement la somme de vos blessures.

Votre colère est légitime puisqu'elle est la conséquence de votre mal-être. Elle vous offre de prendre conscience que vous n'êtes plus en accord, que vous appelez autre chose. Et cette autre chose est bien la plus importante au monde : vous ne voulez plus être dans ces blessures, vous désirez changer.

dimanche 27 décembre 2020

Sommes-nous seul

Nous naissons seul et mourrons seul.

Cette phrase à elle seule résume les temps de la Dualité pendant lesquels nous n'avions d'autres alternatives que de nous en remettre aux autres, à leur jugement. Qui ne l'a pas ressentie comme vrai à un moment ou un autre de sa vie ? Telle une prise de conscience fataliste, vidant par là-même la vie de tout sens. Une porte qui s'ouvre sur les profondeurs de notre ombre et qui parle de nos peurs.

Alors nous nous tournons vers l'extérieur, nous cherchons des preuves que cela n'est pas vrai ou, tout du moins, que nous ne sommes pas seul à y croire. L'union fait la force ! Ensemble, il est plus facile de continuer à avancer. Nous nous réchauffons autour du feu central, alimenté par les forces contraires de la Dualité. Grâce à lui, nous nous sentons vivant et trouvons un objectif, un but.